Le Journal du Centre – 31 janvier 2009

Le Jazz agitant les pieds des pendus de Villon

Nevers journal du centre

Convoquer la poésie de François
Villon par le souffle d’ un jazz moderne est le pari réussi de la création donné hier, en soirée, au théâtre municipal. Chant et déclamation ont servi les vers de François de Montcorbier sur un Jazz profond et étincelant.
Lionel Brügger